juillet 11, 2019

by Hauterive in

Une famille, trois Bene Merenti - Toutes nos félicitations!

 Journal - Actualité / Posté il y a 3 mois par Commune de Hauterive FR / 78 vues

Article apparu dans la Libérté du 11.07.2019 (ZL)
(Dans la photo Jacqueline Grand et ses parents, Therèse et Marcel Galley, ont tous trois reçu la médaille Bene Merenti) (Charly Rappo)

Les Galley-Grand s’illustrent par leur dévouement familial peu commun. Jacqueline Grand a reçu le mois dernier la médaille Bene Merenti, qui récompense quarante ans de chant dans un chœur d’Eglise. Son père et sa mère, Marcel et Thérèse Galley, l’avaient reçue avant elle.
Ils ont tous les trois entonné leurs premières messes à 16 ans « Il n’y avait rien d’autre à faire » explique Marcel Galley. Son instituteur l’avait invité à chanter à la fin de l’école, sans se douter de la passion familiale qui s’ensuivrait.

La Cécilienne d’Ecuvillens-Posieux est en effet fréquentée par les trois chanteurs mais aussi par le frère, la nièce et le mari de Jacqueline Grand. Sa fille accompagne quant à elle le Petit Chœur au piano tout en chantant. Et parmi les treize petits-enfants des Galley, beaucoup font de la musique.
La société de chant a changé devant les yeux des Galley-Grand. Devenue mixte dans les années soixante, elle a ajouté à son répertoire quelques morceaux profanes. Faisant fi des difficultés de prononciation, le français et le latin ont fait de la place à l’anglais et à l’allemand, au grand dam de Thérèse Galley.
Cette dernière a néanmoins attendu le 125e anniversaire de la cécilienne, l’automne dernier, pour raccrocher. Son mari a connu six directeurs de chant avant de quitter le chœur en 2015. Tous deux s’étaient vu remettre la médaille Bene Merenti, envoyée de Rome à l’époque, respectivement en 2003 et en 1996. Leur fille restera aux côtés des quarante membres de la cécilienne « tant que ça va ». Le chant lui permet « d’oublier tous les soucis » notamment grâce au contrôle de la respiration qu’il requiert. « C’est important, ça apporte beaucoup de choses », acquiesce son père. Aucun n’a envisagé de chanter ailleurs.

Détails du contact

Ecuvillens *****

Contacter l'annonceur

Laisser un commentaire