septembre 2, 2020

by Memo in

Comment composter correctement

 Trucs et astuces / Posté il y a 8 mois par Memo / 138 vues

Petits gestes pour un grand impact

En suivant les conseils ci-dessous, vous contribuez à la réduction des montagnes de déchets et vous agissez de manière durable pour l’environnement. Si vous compostez correctement, vous offrez une deuxième chance aux restes et rendez quelque chose à la nature. L’humus qui se développe à partir du compost fonctionne comme fertilisant pour les jardins, les plantes et les arbres. En triant soigneusement vos déchets et en éliminant correctement les restes compostables, vous économisez les frais des sacs-poubelle taxés et vous concluez pour ainsi dire une partie de histoire de la vie.

En règle générale, tout ce que vous mettez au compost doit être coupé à une taille qui ne dépasse pas celle d’un doigt. Les déchets organiques, tout particulièrement, tels que les branches et les rameaux d’arbres prennent beaucoup de temps à se décomposer et doivent donc être coupés en petits morceaux. Les déchets verts possédant une enveloppe ou une coquille dure doivent être écrasés. En outre, toute matière non organique, telle que les restes d’emballage plastique, doit impérativement être séparée des matières organiques avant le compostage.

Le tas de compost dans le jardin

Si vous avez un tas de compost dans votre jardin, la couche supérieure devrait être composée d’un mélange de déchets verts. Par ailleurs, il est recommandé d’alterner entre des couches de déchets de cuisine humides et d’autres de déchets de jardin plus secs et solides. En procédant ainsi, vous empêchez la fermentation anaérobie et les mauvaises odeurs, et vous veillez d’une part à ce que les déchets se décomposent plus rapidement et, d’autre part, à ce que les restes fraîchement ajoutés au compost ne se trouvent pas à découvert au sommet du tas où ils commenceraient à dégager de mauvaises odeurs et à attirer les animaux. De plus, il convient de trouver un emplacement isolé et aéré pour votre compost. Des bactéries, des micro-organismes, mais aussi de plus grands êtres vivants comme des vers prennent progressivement en charge la décomposition. Pour ce faire, de l’oxygène, de la chaleur et parfois de l’humidité sont nécessaires. Il est également recommandé de ne pas trop tasser les déchets : en effet, s’il est remué de temps à autre, le compost se décompose plus rapidement.

La poubelle à compost dans la cuisine

Le mélange de déchets verts ne joue pas de rôle dans la petite poubelle à compost de la cuisine en raison de la place restreinte. Videz idéalement ce compost tous les trois jours, afin d’éviter que des spores de moisissure ne se développent. Mettez directement les déchets verts dans la petite poubelle avant de déverser le contenu dans le compost ou dans le conteneur. Tamisez les restes liquides et mettez uniquement les parties solides dans le compost. Si toutefois le contenu est principalement humide, déposez du papier journal au fond de la poubelle pour absorber le liquide. Des sacs en papier indéchirables peuvent également être utilisés. Toutefois, je ne vous conseille pas les sacs biodégradables, car leur décomposition demande bien plus de temps que celle des déchets verts. Il est aussi important que vous rinciez régulièrement à l’eau la petite poubelle à compost et que vous la laissiez sécher.

Videz régulièrement la poubelle à compost domestique pour éviter la formation de moisissure.

Qu’est-ce qui va au compost ?

En règle générale, les déchets de cuisine et de jardin ont leur place dans le compost, c’est-à-dire tout ce qui est organique. Il existe toutefois quelques exceptions, dont il sera question dans le prochain paragraphe. Les déchets compostables sont :

  • les fruits et légumes,
  • les épluchures et autres déchets de préparation,
  • le marc de café et de thé,
  • les fleurs coupées et les plantes en pot,
  • le fumier de petits animaux herbivores,
  • les coquilles d’œufs,
  • les produits laitiers,
  • les branches d’arbustes et d’arbres,
  • les mauvaises herbes qui ne sont pas montées en graines,
  • l’herbe, le feuillage et les aiguilles de pin,
  • la mousse, les algues et les herbes aromatiques,
  • des petites quantités de papier journal.

Ce qu’il ne faut pas mettre au compost

Tout ce qui n’est pas organique n’a pas sa place dans le compost. Il existe aussi des matières organiques qui se décomposent très lentement, c’est pourquoi il vaut mieux éviter de les mettre au compost ou alors seulement après les avoir coupées en petits morceaux. Il est préférable que vous jetiez beaucoup de ces matières directement dans la poubelle normale et que vous ameniez le reste aux points de collecte correspondants. Voici ce que vous ne devriez pas mettre dans le compost :

  • la viande, la volaille, le poisson, la saucisse et les os,
  • les restes de plats cuisinés,
  • les produits de boulangerie,
  • le bois et la cendre de charbon,
  • les pelures d’agrumes,
  • le verre, le métal, le cuir et les matières plastiques,
  • le sac pour aspirateur,
  • la litière pour chat, les excréments de chats, oiseaux et chiens,
  • les plantes malades et le bois traité,
  • les mégots de cigarette,
  • le lait, les huiles et les graisses,
  • les couches et les articles d’hygiène,
  • le vieux papier et le carton.
Source: Galaxus News
Détails du contact

Posieux ***** https://hauterive.lememento.ch/

Contacter l'annonceur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *